La « bloggeuse » Adama Camara, connue sous le nom de Ada affairage sur les réseaux sociaux, vient d’être condamnée à un an de prison assorti de sursis. Elle est poursuivie pour « injures publiques et diffamation ». Le verdict est tombé, ce jeudi 10 juin au tribunal de première instance de Dixinn.

Un peu avant, le ministère public dans ses réquisitions a  requis  6 mois de prison assortis de sursis et  au payement d’une amende d’un million de francs guinéens.

Me Salifou Beavogui, qui représente l’ex-femme de Mousto Camara, Nayede Rachid et Fatoumata Chérif, les plaignantes, a plaidé  qu’on condamne Ada affairage au payement d’une somme de 200 millions de GNF.

De son côté, Me Dabo, conseiller de Ada affairage, a plaidé la clémence du tribunal. Pour sa propre défense, Ada affairage en larmes a demandé pardon. « Je m’excuse, ce que j’ai fait, je l’ai fait par ignorance », a-t-elle lancé.

Avant de prononcer le verdict, la juge Adama Sylla, a demandé à  Adama Camara de se trouver un autre travail que les activités des réseaux sociaux.

A la sortie de la salle d’audience, Me Salifou Béavogui a annoncé qu’il va relever appel du verdict parce que le tribunal n’a pas statué sur l’action civile. « Le tribunal a omis d’indiquer le montant de dommage et intérêt. Donc sur ce point, nous allons relever appel contre la décision pour que cela soit corrigé en appel », a-t-il lancé.

Me Dabo, lui, s’est réjoui de la décision du tribunal parce que sa cliente rentre à la maison.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199