La « bloggeuse » Adama Camara, connue sous le nom de Ada affairage sur les réseaux sociaux, vient d’être condamnée à un an de prison assorti de sursis. Elle est poursuivie pour « injures publiques et diffamation ». Le verdict est tombé, ce jeudi 10 juin au tribunal de première instance de Dixinn.

Un peu avant, le ministère public dans ses réquisitions a  requis  6 mois de prison assortis de sursis et  au payement d’une amende d’un million de francs guinéens.

Me Salifou Beavogui, qui représente l’ex-femme de Mousto Camara, Nayede Rachid et Fatoumata Chérif, les plaignantes, a plaidé  qu’on condamne Ada affairage au payement d’une somme de 200 millions de GNF.

De son côté, Me Dabo, conseiller de Ada affairage, a plaidé la clémence du tribunal. Pour sa propre défense, Ada affairage en larmes a demandé pardon. « Je m’excuse, ce que j’ai fait, je l’ai fait par ignorance », a-t-elle lancé.

Avant de prononcer le verdict, la juge Adama Sylla, a demandé à  Adama Camara de se trouver un autre travail que les activités des réseaux sociaux.

A la sortie de la salle d’audience, Me Salifou Béavogui a annoncé qu’il va relever appel du verdict parce que le tribunal n’a pas statué sur l’action civile. « Le tribunal a omis d’indiquer le montant de dommage et intérêt. Donc sur ce point, nous allons relever appel contre la décision pour que cela soit corrigé en appel », a-t-il lancé.

Me Dabo, lui, s’est réjoui de la décision du tribunal parce que sa cliente rentre à la maison.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.