C’est une information qui étonne plus d’un dans la cité de Labé. Des téléphones mis sous scellés au tribunal de première instance de Labé ont miraculeusement disparu des lieux. À en croire mademoiselle Dalanda Baldé qui dit être victime de vol de quatre téléphones à son domicile familial sis à Ndiolou, courant décembre 2021, avec l’appui de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) de Conakry, de files à aiguille, la police de Labé a réussi à mettre le grappin sur l’auteur du vol un certain Mega. Qui, toujours selon la victime, a reconnu les faits pendant le jugement et aurait écopé d’un an d’emprisonnement ferme.

Selon Mademoiselle Baldé, depuis le commissariat central, la police avait pu récupérer deux téléphones de marque Techno Pop, ces téléphones avaient été placés sous scellés et envoyés au tribunal, mais malheureusement, jusqu’ici, elle peine toujours à récupérer les deux téléphones placés sous scellé et que l’un des substituts près le tribunal de première instance de Labé, qui gérait le dossier, en l’occurrence Pierre Kolié lui aurait finalement fait savoir que les téléphones ont disparu.

« Après le jugement, j’ai tout fait pour récupérer les deux téléphones que la police a déposé au tribunal mais impossible. Une fois en audience, ils voulaient me restituer les téléphones, mais ils n’ont pas retrouvé, ainsi, ce jour l’audience avait même été suspendue pour 10 minutes. Depuis lors M. Pierre Kolié m’avait demandé de l’appeler mais à chaque fois que je l’appelle, il me dit qu’il me rappelle. Je ne me suis pas fatiguée. Mais à force d’appeler et d’aller au tribunal, il a fini par me dire que les téléphones ont disparu. C’est le terme disparu qu’il a utilisé. Ensuite il m’a dit de ne pas m’inquiéter que les parents du jeune qui a été condamné a promis de rembourser les quatre téléphones. Comment est-ce possible que des objets sous scellés disparaissent du tribunal » ? s’étonne-t-elle.

Joint au téléphone, le procureur par intérim près le tribunal de première instance de Labé, Patrice Koma Koivogui a dit ne pas vouloir commenter ce fait.

Sam Samoura pour Guinee7.com