Les débats dans l’affaire de meurtre et complicité de meurtre de la vieille Koumba Diouma ont pris fin au TPI de Labé dans la matinée de ce mardi 28 juillet 2020. Après des débats houleux de deux jours, avec la présence de l’avocat de La Défense pour ce dernier acte, le ministère public représenté par Fallou Doumbouya, a demandé au tribunal de requalifier les faits de “meurtre” à “assassinat” et a requis 20 ans de prison avec 10 ans de sûreté contre Mariama Koumba Diallo.

Pour avoir assassiné sa belle-mère qu’elle qualifiait de sorcière, le ministère public a plaidé pour que dame Mariama Koumba Diallo passe 20 ans en prison. Fallou Doumbouya a aussi requis trois (3) ans de prison ferme contre Aissatou Soumayé Diallo, et Telly Oury Diallo, respectivement coépouse et mari de la défunte, pour complicité de meurtre et au paiement de cinq millions de francs guinéens. 

L’avocat de La Défense, maître Alpha  Amadou ‘’DS’’ Bah a pour sa part, demandé au tribunal de qualifier les faits de “coups et blessures volontaires” ayant entraîné la mort sans avoir l’intention de la donner et d’accorder des circonstances atténuantes à Mariama Koumba Diallo du fait qu’elle soit mineur ( née en 2004) et qu’elle est mère d’un nourrisson qui est né en prison.

Le tribunal a suspendu l’affaire et se prononcera définitivement dans les prochaines heures.

Sam Samoura pour Guinee7.com