L’occasion de la session inaugurale du cadre de concertation inclusif a été saisie par le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé, pour dérouler la proposition d’un canevas des activités devant mener au retour à l’ordre constitutionnel.

Une feuille de route de 10 points, sur laquelle les différentes faîtières pourraient après analyses apporter des modifications lors de ces concertations.

Au compte de ces activités, le ministre Mory a énuméré:  « recensement général de la population et de l’Habitat; recensement administratif à vocation d’Etat Civil;
l’établissement d’un fichier électoral; l’élaboration d’une nouvelle constitution; organisation du scrutin référendaire; élaboration des textes et lois organiques; organisation des élections locales et législatives; mise en place des institutions nationales issues de la nouvelle constitution; et l’organisation des élections présidentielles 1er et 2ème tour. »

Après ces explications, « vous allez recevoir chacun au niveau des forces vives de la nation, cette proposition d’activités devant aboutir à l’installation d’un président élu par les Guinéens, mettre fin à la transition ; vous allez recevoir ce document afin que chaque acteur des forces vives de la nation puisse se retrouver au niveau de sa corporation, travailler et estimer, combien de temps il faut aujourd’hui allouer par exemple au recensement général de la population aujourd’hui, comme c’est scientifique. Le gouvernement a déjà fait sa proposition. Lorsque nous allons recevoir ces propositions de l’ensemble des forces vives de la nation, nous allons faire un compilé et transmettre au niveau du gouvernement, qui fera l’analyse et transmettre au conseil national de la transition ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com