Conakry- La ministre des Travaux Publics, Hadja Oumou Camara, accompagnée des cadres de son département, était samedi, 19 novembre 2016, à Kouria dans la préfecture de Coyah, pour procéder au lancement des travaux d’urgence sur la Route Nationale (RN), Coyah-Dabola, rapporte l’AGP.

Selon elle, ces travaux d’urgence consistent à rendre la route Coyah-Dabola circulable en attendant que le gouvernement ait les moyens nécessaires pour faire les travaux de réhabilitation complète.

La ministre des TP a indiqué, que «c’est suite à un constat du niveau de dégradation du réseau routier, de façon générale, et particulièrement la route nationale N°1 allant de Conakry jusqu’à la frontière du Libéria. Etant donc la colonne vertébrale du trafic routier en Guinée, le gouvernement ne peut pas rester indifférent. C’est la raison pour laquelle le président de la République, Pr. Alpha Condé et le premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla ont instruit le département de tutelle, de rendre cette route praticable en mettant en place un plan d’urgence, qui concerne également certaines routes de la voirie de Conakry, les axes Sérédou-N’zérékoré, Kankan-Kérouané et Kérouané-Beyla, sans oublier les axes Mamou-Dalaba, Dalaba-Pita,  Pita-Labé».

La durée totale de ces travaux d’urgence est de 6 mois avec un coût financier estimé à plus de sept cent milliards de francs guinéens (700.000.000.000GNF).

«Il s’agit juste de rendre ces axes praticables, garantir la fluidité et diminuer la souffrance de la  population», a souligné la ministre des TP.

Les entreprises contractantes sont, entre autres, Henan Chine qui s’occupe du lot Coyah-Kindia, et le Génie Militaire qui s’occupe des axes Kankan-Kérouané, Kérouané-Beyla.

Parlant des travaux proprement dits et/ou de réhabilitation complète de ces routes, Hadja Oumou Camara a dit, qu’ils vont commencer bientôt. Car, après le passage du chef de l’Etat en Chine, l’entreprise China Rood And Bridge Corporation a été retenue pour les études de faisabilité.

Déjà, un groupe de 9 experts de cette entreprise a entamé sa mission depuis ce samedi, 19 novembre sur l’axe Coyah-Dabola. Ce groupe d’experts compte rendre les résultats de ses études au gouvernement guinéen plus tard fin décembre 2016,  selon le porte-parole, M. Si Xinfan.

Autre volet du déplacement de Madame la ministre des Travaux Publics ce samedi, était de faire des consultations publiques pour la construction de la route Coyah- Farmoriah, distante de 75Km. Un projet sous-régional financé par  la Banque Africaine de Développement (BAD).

Ces consultations publiques inclusives ont successivement conduit Hadja Oumou Camara et sa suite à Forécariah et à Coyah. Où les préfets, les sous-préfets, les présidents de Délégations spéciales, les chefs de districts et de quartiers, ainsi que les populations riveraines, ont exprimé leur totale adhésion à ce projet de grande importance.

Toutefois, ils ont souligné les inquiétudes liées à l’emploi des jeunes pendant l’exécution du projet, la gestion de la poussière par l’entreprise contractante et l’indemnisation des éventuels impactés.

Ainsi, la ministre des Travaux publics et sa suite ont remercié les uns et les autres pour leur esprit d’adhésion, tout en exprimant leur satisfaction de voir tout le monde prêt d’accueillir ce projet à bras ouvert.

Hadja Oumou a rassuré : «Ces consultations sont, sans nul doute, les dernières étapes de la phase Etudes. Car, la BAD n’attend que le procès-verbal de celles-ci, pour compléter les dossiers liés au financement de ce projet. Et le souhait du chef de l’Etat est de voir ce projet démarrer au courant de l’année  2017.

Source : AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici