Moustapha Camara alias Mousto, chanteur, était à la barre au tribunal de première instance de Dixinn, jeudi 3 juin.  Il est poursuivi par la société Jay Music Group pour « dénonciation calomnieuse, diffamation ».

Selon Biro Kanté, un des responsables de la société Jay Music Group, en 2018, sa structure a signé un contrat de distribution exclusive de la musique de Mousto Camara pour une durée de 3 ans renouvelable. Selon lui, les clauses du contrat stipulent que la société doit verser à l’artiste 70% du gain obtenu après la  diffusion des musiques dans les différentes plateformes en ligne chaque trois mois.

Selon Mousto Camara, ce contrat ne concerne que 4 morceaux. Une thèse balayée par la partie civile pour qui, le contrat avec l’artiste prend en compte toute ses productions durant la période du contrat.

A la barre, Mousto Camara a révélé : « Je suis parti au bureau [Jay Music Group, ndlr], j’ai dit vous avez utilisé mes œuvres sans mon consentement. Kallo, a demandé pardon, qu’il va appeler Paris [la maison mère de Jay Music Group]… Ce que vous êtes en train de faire, c’est du vol. J’ai dit si je n’avais pas revendiqué vous n’alliez pas payer. »

Après un moment de débat, le juge Alphonse Charles Wright a proposé aux différentes parties au procès d’ « ordonner un supplément d’information au niveau d’un juge d’instruction ».

Une proposition qui n’a pas été soutenue par les avocats de l’artiste Mousto Camara. « Si la partie civile a été incapable de fournir des preuves… nous demandons qu’on plaide le dossier », a lancé un d’entre eux.

Par contre le ministère public et les avocats de la partie civile étaient d’accord avec la proposition du juge. Après tout, le juge Charles Wright a invité toutes les « parties de se présenter au cabinet du juge le vendredi à venir ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.