Le parquet du tribunal de première instance de Dixinn vient d’annoncer que les enquêtes préliminaires sur “les homicides survenus lors des manifestations” organisées par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont été bouclée par la brigade de recherche de Kipé. Cette annonce a été faite par le procureur de la République près le tribunal de Dixinn, Siddy Souleymane N’Diaye, ce dimanche 12 janvier à la télévision nationale.

“La brigade de recherche de Kipé a clôturé l’enquête préliminaire diligentée sous mes instructions à la suite de découvertes des corps portant des signes d’armes à feu consécutivement aux manifestations du FNDC”, a informé Siddy Souleymane N’Diaye.

En plus, “mon parquet a, sans désemparé, fait ouvrir une information judiciaire au niveau du cabinet du doyen des juges d’instruction contre X pour meurtre, fait prévu et puni par les dispositions des articles 207 et suivants du code pénal. Le magistrat instructeur a, à l’occasion, reçu la communication de 20 rapports d’autopsie dressés par le service de médecine légale de l’hôpital national Ignace Deen”.

Plus loin, le procureur du tribunal de Conakry II, tribunal qui couvre les communes de Dixinn et Ratoma, dira que le rapport de l’expertise balistique est en cours au niveau des services compétents, est attendu dans les prochains jours. Mais en attendant, “le juge d’instruction a déjà recueilli plusieurs propositions de solutions de famille des victimes constituée en partie civile. Cette information judiciaire va se poursuivre conformément aux articles 141 à 291 du code de procédure pénale”.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199