Les partisans de Bah Oury semblent être plus forts que ceux de Cellou Dalein à Paris. Si les premiers ont réussi, il y a quelques jours, sans peine, à mettre en place une fédération UFDG de France, les deuxièmes ont eu du mal à installer une section UFDG pour le nord-est de la région parisienne à cause du ‘‘désordre’’ créé par ceux- là.

Selon nos informations, la bagarre s’est invitée dans la réunion qui devrait aboutir à l’élection. Il aura fallu l’intervention de la police française pour permettre une réunion à huis clos, parce qu’in fine, les partisans de Bah Oury ont été sortis de la salle. Non sans se targuer d’avoir réussi un tour de force contre Dalein et ses partisans.

On se rappelle qu’à coups de communiqués, les deux parties se sont opposées sur l’organisation des élections visant le renouvellement des structures du parti en France. Après donc la guerre des communiqués, on en vient aux mains dans le principal parti d’opposition de la Guinée.

Aziz Sylla     

 

Publicités

Laisser un commentaire