Dans un communiqué transmis à notre rédaction, ‘‘les sections UFDG de France informent de la tenue d’un congrès, samedi 12 avril à Paris’’. Pendant ce temps, un autre communiqué de ‘‘la fédération UFDG de France’’ publié sur le site officiel du parti, qualifie les sections de ‘‘fantômes’’ et met en garde ‘‘les semeurs de désordre et de discorde au sein de notre Parti qui se discréditent irrémédiablement par le « cybermilitantisme »  usurpateur qu’ils pratiquent en fanfaronnant devant de  pseudos créations de sections « UFDG-France » à leur dévotion. Pour rappel, la Fédération UFDG de France est acquise à la cause de Cellou Dalein Diallo, président du parti et les sections soutiennent Bah Oury, vice-président du parti. Nous vous proposons les deux communiqués. En commençant par celui des sections UFDG de France.  

‘‘Les Sections UFDG de France informent les membres de l’UFDG en France et du reste du monde, de la tenue du congrès des sections de l’UFDG de France le Samedi 12 avril 2014 à Paris.

Comme le stipule les statuts du parti, les délégués des différentes sections sont les membres statutaires du congrès. A cette occasion, ils éliront le Bureau Fédéral et fixeront les grands axes des actions de l’UFDG en France.

Bah Oury, vice-président UFDG

Lors de la clôture du congrès les responsables des autres partis de l’opposition démocratique guinéenne, les responsables de la société civile, la presse et les sages issus de la communauté guinéenne en France sont conviés à cette présente cérémonie. Des invitations nominatives leurs seront adressées.

Convaincus que le processus de démocratisation de notre pays passe nécessairement par le renouvellement régulier des instances des partis, les sections UFDG de France s’inscrivent dans le renforcement de la démocratie interne dans notre institution politique. Tous les courants d’idées et tous les responsables de l’UFDG ont un droit légitime et inaliénable d’exister, de s’exprimer et de faire éclore des débats fructueux pour enraciner notre démocratie. Ceci est indispensable pour nous préparer à gouverner demain la Guinée dans le cadre d’une gouvernance vertueuse et porteuse de changement et de modernité’’.

Vive l’UFDG

Vive la Guinée démocratique, réconciliée et moderne

Le comité d’organisation du congrès

Les Sections de : Bordeaux, Grenoble, Strasbourg,

Île-de-France, Nantes, Rennes, Toulouse, Tours, Amiens, Clermont-Ferrand, Pau, Tours, Nice.

 

Communiqué de la Fédération UFDG de France

‘‘UFDG-France informe ses militants et ses sympathisants qu’il est en train de procéder à la structuration de ses instances en Ile –de-France et dans les régions  françaises.

Cellou Dalein Diallo, président UFDG

Cette vaste entreprise a pour objet  le renouvellement statutaire de notre outil démocratique prévu lors du Congrès fédéral en 2014.

Le bureau fédéral veillera à chaque étape pour que,  dans ces moments exaltants de notre vie collective et démocratique, le respect des  statuts du Parti soit observé.

Dans le contexte actuel de « brouillage intégral » que veulent instaurer les groupuscules de dissidents embusqués dans notre fédération, le bureau fédéral rappelle que toute création de section UFDG-France ne peut s’organiser que sous son autorité exclusive ou en présence effective de ses membres délégués ad hoc.

Ayant constaté que des moyens illégitimes et illégaux sont en voie d’utilisation en Région parisienne et ailleurs par des dissidents  malveillants et agressifs, le bureau fédéral recommande la fermeté exemplaire et la plus grande vigilance des sympathisants et des militants.

Les semeurs de désordre et de discorde au sein de notre Parti se discréditent irrémédiablement par le « cybermilitantisme »  usurpateur qu’ils pratiquent en fanfaronnant devant de  pseudo créations de sections « UFDG-France » à leur dévotion.

La voie de la contrefaçon politique conduira les inconsistants dissidents de l’UFDG-France dans l’impasse de leurs échecs programmés et vers leur absence avérée de courage dans le débat politique.

De leur dessein entièrement négatif  voué à l’encontre des nombreux  et valeureux bâtisseurs du puissant parti démocratique qu’est l’UFDG, résultera un destin dérisoire ressemblant à un boomerang  fatal que nos dissidents se forgent sans retenue à coups de clics mensongers sur Internet.

Nous invitons les militants et sympathisants du parti de ne pas accepter que leurs noms soient  associés à une entreprise de déstabilisation de notre parti pour des desseins égoïstes.

Nous rappelons que seuls les membres du bureau fédéral  sont habilités à procéder à la création ou au renouvèlement d’instances politiques sur le territoire français conformément aux statuts du parti.

En tout état de cause, soyons tous sereins, responsables et activement mobilisés au service de la Nation guinéenne’’.

                                                                                            Paris, le 08 avril 2014

                                                                                            Pour la Fédération UFDG France

                                                              Le Secrétaire à la Communication

                                                                                            Sadou DIALLO

Publicités

Laisser un commentaire