Alpha Oumar Taran Diallo, président de l’Alliance pour la Démocratie et le Renouveau (ADR), était un de Mouctar Diallo, actuel ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes. Ils ont créé ensemble les Nouvelles Forces démocratiques (NFD). Quelques années plus tard, Taran Diallo a démissionné des NFD pour créer sa propre formation politique, l’ADR.

En faisant un bilan de la gestion de son ancien ami politique, ministre aujourd’hui, Taran Diallo estime que Mouctar Diallo a fait plus d’actions politiques au lieu de créer des conditions favorables à l’employabilité des jeunes.

« (…) A sa nomination, il y avait des actions qui avaient été entamées, dont mon institut est partie prenante. Donc, il y a certains jeunes, des diplômés sans emplois, qui ont bénéficié de l’appui de ce projet-là. Mais le reste, je dirais qu’il a beaucoup plus mené d’actions politiques que d’activités au bénéfice de la jeunesse », a laissé entendre Alpha Oumar Taran Diallo, président de l’ADR.

Quid de la gestion actuelle des NFD par Mouctar Diallo ? « Je ne pense pas avoir un regard spécifique, je considère que c’est une page qui est tournée ; du moment que j’ai déposé ma lettre de démission, je n’ai pas de leçon à leur donner par rapport au fonctionnement. Il y a des militants, des responsables, au niveau du parti ; c’est à eux de juger le fonctionnement bon ou mauvais des NFD. Ce n’est pas à moi, ou les anciens qui ont quitté. Bien entendu, je n’ai pas quitté les NFD pour que le parti meure, puisse que quand tu as mis un enfant au monde, même quand tu n’es pas d’accord avec lui, tu le laisses partir. Pour moi, les NFD c’est de l’histoire ancienne. Pour l’instant je n’ai rien à dire », a répondu cet ancien membre des NFD.  

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités