Alors que les structures de jeunesse du RPG arc-en-ciel, ont dimanche dernier, adhéré à l’idée d’une nouvelle constitution, c’est par la voix de Bengaly Camara, membre du bureau politique, que les responsables du RPG ont ce samedi 13 juillet, remercié l’ensemble des jeunes et leur a décrit leur place au sein du parti.

A cette occasion, il a estimé que « la constitution qui a donné naissance à la République de Guinée, ce n’était pas la constitution de la France (…) Nous vous remercions sincèrement. Vous serez le pilier de l’émancipation de notre peuple. Quand une jeunesse n’a pas d’éducation, elle est vouée à l’échec. Dans ce cas, nous vous demandons de privilégier vos formations. Surtout cela. Formez-vous beaucoup pour que demain, vous puissiez nous surprendre. Parce que, c’est vous qui serez nos représentants un jour. Quand tu as plus de 70 ans, les jeunes qui sont dans la vingtaine ou la trentaine, c’est eux qui doivent prendre le pouvoir un jour. Quand le RPG venait, nous, on était dans la trentaine. On a tout dit ! on s’est engagé à tout. On n’a pas eu peur des mouvements, on a pas eu peur du pouvoir militaire. Mais vous pouvez lutter dans la sincérité, nous on n’a jamais violé. C’est pourquoi lors de nos conférences souvent au siège, le président Conté envoyait des policiers pour nous enregistrer. Et chaque fois qu’il écoutait, il disait, ils ont raison, ils ont raison hein (traduction du soussou). Soyez juridiques et sincères, la jeunesse. Le RPG et le bureau politique vous remercient sincèrement et vous dit qu’on est à votre entière disposition. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici