La 5ème édition du « Challenge App Afrique RFI – France 24 » a récompensé le Guinéen Amara Diawara pour son projet « Afriqcare », une plateforme destinée aux professionnel.lle.s de la santé ainsi qu’aux patient.e.s malien.nne.s et guinéen.nne.s, permettant une gestion des consultations et la prise de rendez-vous en ligne, avec la possibilité d’avoir accès à un livre de santé et un carnet de vaccination électronique.

Ouvert à tou.te.s les Africain.e.s et jeunes entreprises du continent, cette édition visait à favoriser l’intégration des nouvelles technologies dans la lutte contre les épidémies en Afrique francophone, en récompensant les innovations numériques (sites Internet, applications, services SMS…) permettant de répondre aux besoins des utilisateur.rice.s lors de l’apparition d’épidémies.

Grâce au soutien des partenaires du « Challenge App Afrique RFI – France 24 », Huawei, ENGIE AFRICA, Digital Africa, Société Générale, Africa Global Recycling, Emerging Valley, Next Einstein Forum, ainsi que des incubateurs africains d’entreprises innovantes, le lauréat remporte une bourse de 15 000 € destinée au développement de son projet.

Amara Diawara était l’invité de l’émission spéciale, co-présentée par Caroline Paré (RFI) et Marjorie Paillon (France 24), diffusée ce jour en « Facebook live » sur les comptes de RFI et France 24.

Palmarès de cette cinquième édition

> Lauréat : Amara Diawara pour son projet « Afriqcare » (Guinée)

> Finalistes : Fatoumata Bocoum pour « Denko Kunafoni » (Mali), Joseph-Olivier Biley pour « Tork » (Côte d’Ivoire) et Adama Sy Traore pour « DiagnoseMe » (Burkina Faso)

A propos du Challenge App Afrique :

Lancé en 2016 le Challenge App Afrique est un concours, associé à une émission de RFI et France 24, et remis dans un pays d’Afrique francophone, visant à développer l’Internet citoyen en encourageant des projets aux services de l’intérêt général. Les trois premières éditions ont récompensé à Dakar en 2016 Cheick Oumar Bagayoko (Mali), un jeune docteur et informaticien malien pour son application de télé-expertise médicale « Bogou », à Abidjan en 2017 Raissa Banhoro (Côte d’Ivoire), pour son application d’alphabétisation fonctionnelle « Lucie », à Cotonou en 2018 Serge Auguste Zaongo (Burkina Faso), pour son application destinée à surveiller l’irrigation d’une exploitation agricole, et en 2019 à Kevin Sesse (Côte d’Ivoire), pour son projet « « Mon Artisan », une plateforme connectée qui permet aux utilisateurs de solliciter des artisans locaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.