Le lundi dernier, la CENI a présenté les statistiques finales du fichier électoral. 5 millions 410 mille 089, c’est le nombre exact d’électeurs qui a été retenu pour la prochaine élection présidentielle. l’UFDG, principal parti de l’opposition a aussitôt émit des doutes quant à la sincérité des chiffres avancés par l’organe de gestion des élections en république de Guinée.

De son côté le Parti Républicain pour le Renouveau (PRR), à travers son président, Ansoumane Fofana a également réagi face à cette nouvelle contestation du parti de Cellou Dalein Diallo, dont selon lui, le seul but serait de faire des chienlits au lendemain de cette élection.

“L’Union des Forces Démocratiques de Guinée reprend ses habitudes sempiternelles de contestation dont elle est la seule à détenir le trophée. Le Président du parti de M. Cellou Dalein Diallo dénonce déjà un fichier, selon lui, taillé sur mesure en faveur du Parti au pouvoir, qu’il sait déjà victorieux à cause de l’erreur politique, en recommandant aux militants de l’UFDG d’oublier leurs cartes d’électeurs ou de les brûler. Leurs techniques sont aujourd’hui connues désormais de tous, c’est la chienlit quotidienne”, a t-il fait entendre à l’entame de ses propres.

À en croire Ansoumane Fofana, l’UFDG est d’ores et déjà aminée d’un esprit de boycotter ce scrutin. “L’UFDG sait pertinemment que le fichier a été assaini avant le double scrutin du 22 mars dernier. Il est important de rappeler qu’à la veille du dépôt de la candidature de l’UFDG, son président Cellou Dalein Diallo avait dit à ses militants : “on conteste une élection, c’est quand on y participe”. Tout porte à croire que l’UFDG est aminée d’un esprit de boycotte du scrutin”. 

Par ailleurs, cet allié du Parti au pouvoir a déclaré : “en tous les cas, le peuple n’est pas dupe. Malgré des multiples prières pour la paix et la quiétude sociale, certains individus continuent à prôner la violence. Le peuple de Guinée est un peuple mûr et réfléchi. Ce même peuple va barrer la route devant toute personne malintentionnée susceptible d’empêcher ou de boycotter la tenue des élections du 18 octobre 2020 en Guinée”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.