Le 19 avril dernier, le ministre secrétaire général du gouvernement guinéen, Sékou Kourouma est décédé à Conakry des suites du COVID-19. Près de cinq mois après cette disparition tragique, un hommage lui a été rendu, ce jeudi 3 septembre dans la salle Mohamed Koula Diallo de la maison de presse à Kipé à travers un symposium. 

Mamadou Kaba Diakité qui était son assistant depuis 2015, a témoigné en ces termes : « Je n’ai jamais vu son 2  jusqu’à maintenant. Aucun ministre de la République qui peut se comparer à lui. Pourquoi ? Le ministre Sékou Kourouma, que son âme repose, c’est un homme de paix. Plus humain comme lui je n’ai pas vu d’abord de mes yeux. Le ministre Kourouma 24h/24 sa porte était grande ouverte… il avait donné des instructions fermes à ses gardes du corps même si c’est qui, il ne faut pas le faire attendre dehors. Faites le entrer dans la cour et donnez-lui une chaise pour s’assoir. C’était comme ça chez lui. »

Selon lui, Sékou Kourouma,  a « aimé son pays, il a aimé son parti et il a aimé son village. Il a aimé Kouroussa. Depuis qu’il a commencé à travailler, les réformes qu’il a engagées jusqu’à nos jours aucun ministre n’a pu faire pareil. C’est pour vous dire que la Guinée a perdu un grand homme, la Guinée a perdu un turbo », a laissé entendre Mamadou Kaba Diakité.

« Ça famille est là. Je rappelle au président de la République de Guinée, le Pr Alpha Condé de ne pas oublier la famille du ministre Sékou Kourouma. Je sais qu’il n’a pas oublié mais c’est juste un rappel. Et faire appel aussi à ces collaborateurs, Sékou Kourouma, a fait d’autres personnes en Guinée, ministres de la République, des chefs de cabinets, des secrétaires généraux, des directeurs.  Qu’ils pensent un peu aujourd’hui à ce qu’il a fait pour eux. L’ingratitude, ont fait exprès de le faire sinon tout un chacun connait là où tu étais, d’où tu viens et qui a fait quoi pour toi. Tu dois te rappeler de ça », a-t-il conclu.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199