L’assemblée générale de l’Union  des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) s’est tenue ce samedi 26 décembre à son siège sis à la Minière sous la présidence de Bano Sow, l’un des vices présidents de ce parti. Dans son intervention, M. Bano Sow a  mis en garde : « Celui qui décide de déstabiliser l’UFDG de l’intérieur ou de l’extérieur, il en récoltera les conséquences. Ce sont des messages qui semblent anodins, mais il faut que le Pr Alpha Condé le sache.  Ce dernier avait dit  il y a quelques mois que dans six mois il n’y aurait pas d’opposition. Aujourd’hui, on va lui retourner ça pour lui dire que dans six mois il faut qu’il libère Sekhoutouréyah parce que nous y serons.  Il est impossible de déstabiliser l’UFDG ».

Selon Bano Sow, le premier faux pas du Président Alpha Condé : « C’est ce décret qui nous réjouit en partie. Parce que justement, il a dit devant tout le monde qu’il va gracier les prisonniers politiques. C’est une exigence de notre parti. Même lors de notre congrès, nous en avons fait une résolution. Nous avons eu la chance de récupérer certains. Nous restons mobilisés car nous voulons que les autres aussi soient libres. S’il s’est trompé, qu’il rectifie. S’il a fait exprès parce que c’est une stratégie de sa part, qu’il s’active pour mettre ce décret à jour. Parce que nous voulons avoir les autres détenus à nos côtés.  Le second faux pas, c’est qu’on ne peut pas rester dans l’attentisme. On ne peut pas créer le flou. Il faut qu’il y ait une gestion transparente, claire, nette et transparente. Aujourd’hui, le pays a besoin  de son Premier ministre, du gouvernement. Parce que la réalité aujourd’hui est que lui Alpha Condé est le seul à diriger. Cet attentisme ne peut que desservir le pays ».

Enfin, M Bano Sow a annoncé le retour imminent de Cellou dalein à Conakry qui est actuellement à Dakar.

El Hadj Mohamed Koula Diallo pour Guinee7.com