L’Organisation des Nations Unies (ONU) célèbre cette année le 75e anniversaire de sa création. A cette occasion, une campagne mondiale de dialogue a été lancée par l’organisation. Dans le cadre de la réalisation de ce projet, un focus groupe a lieu, ce mercredi 12 août à Conakry. La rencontre a été organisée par l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM-GUINÉE) à travers les Volontaires du projet Migrants As Messengers (MaM), mais aussi le membre de l’Organisation guinéenne de lutte contre la migration Irrégulière (OGLMI).

« C’est un projet qui va dans le cadre du 75ème anniversaire du système des Nations unies. C’est de voir ensemble comment il faudrait faire participer les citoyens du monde entier, c’est comment ensemble nous pouvons définir les perspectives justement de ce monde. Comment est-ce que nous voyons ce monde dans les années à venir… », a expliqué Moussa Sylla, assistant projet à OIM-Guinée.

Selon, El hadj Mohamed Diallo, président de l’Organisation guinéenne pour la lutte contre la migration Irrégulière,   « L’objectif c’est de questionner 300 personnes sur l’avenir du monde. Est-ce que le monde est sur la bonne voie pour que nous puissions atteindre les objectifs ? Et quelles sont les initiatives que nous pouvons prendre pour que le monde change et que nous puissions atteindre les objectifs ? Les activités ont commencé aujourd’hui. Nous allons animer trois focus groupes par jour pendant cinq jours. Nous allons prendre par focus groupe, au moins 20 personnes ».

Après plusieurs heures d’échanges avec les jeunes du premier focus groupe, les organisateurs se disent satisfaits des propositions des participants. « Surtout c’est la liberté que chacun a eu au cours de ce focus, au cours de cette causerie. Chacun s’est exprimé librement et de façon objective (…). L’autre aspect qui me marque c’est que les gens sont conscients de l’enjeu de la mondialisation et donc, ils se sentent concernés comme une partie intégrante de la réalisation des veux de la mondialisation », a laissé entendre, Moussa Sylla, assistant projet à OIM-Guinée.

Ramatoulaye Diallo, étudiante en télécommunication est une des participantes au focus groupe. « D’ici 2024, je souhaiterai que la violence basée sur le genre soit diminuée. Parce qu’en Afrique, avant, on réduisait la femme au ménage. Je  souhaiterai d’ici 2045 que tout le monde bénéficie d’une éducation meilleure et que nous ayons un environnement sain et propre. Que toute la jeunesse cultive l’esprit de l’entreprenariat et aussi qu’il ait la paix dans le monde », a-t-elle avancé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199