Une délégation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a été reçue, ce samedi 21 décembre, par l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Cellou Dalein Diallo et ses militants ont accueilli cette mission dépêchée par Abdourahamane Sano au siège national de l’UFDG, à l’occasion de son assemblée générale.

Après le souhait de bienvenue de Cellou Dalein Diallo, leader du parti, Ibrahima Diallo, responsable des opérations du FNDC a expliqué les raisons de leur présence au siège du principal parti de l’opposition guinéenne.

“Au nom de la coordination du FNDC, nous sommes venus vous rencontrer pour vous dire merci et félicitations. Merci pour la mobilisation à l’occasion des marches du FNDC et merci pour les sensibilisations dans les quartiers, dans les secteurs, parce que sans vous, Alpha Condé, aurait déjà présenté son projet au référendum. Nous sommes aussi venus vous dire que de l’autre côté, que M. Alpha Condé a annoncé son projet de coup d’Etat constitutionnel”, a-t-il lancé.

En ce qui concerne l’annonce officielle d’une nouvelle constitution, Ibrahima Diallo, a dit à son auditoire : “Il nous appartient de résister face à l’oppression. Nous devons être plus que jamais déterminés pour dire à M. Alpha Condé que le 21 décembre 2020 à 0h, il doit partir. Nous devons résister face à l’oppression parce que la Constitution de 2010 nous donne ce droit. S’ils sont déterminés 100 fois, nous sommes déterminés mille fois. Nous vous demandons de vous mobiliser, d’aller dans les quartiers, dans les secteurs, sensibiliser les citoyens à sortir le 26 décembre pour montrer à M. Alpha Condé qu’il va marcher sur nos cadavres avant d’aboutir à son projet de nouvelle Constitution. Je voudrais vous dire aussi de rester à l’écoute. Au mois de janvier, il y aura des actions plus fortes. Que M. Alpha Condé soit sûr d’une chose, la détermination c’est le FNDC, l’engagement c’est le FNDC et il va partir du pouvoir le 21 décembre 2020”, a-t-il martelé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199