Les populations du quartier Dixinn-Ecole dans la commune de Dixinn ont été secouées par des bruits de bottes d’agents de commandement d’une Compagnie de Gendarmerie de la place, dans la nuit du mercredi, 18 mars au jeudi, 19 mars 2015, rapporte l’AGP.

Descente musclée, avec pour mandat le délogement de tous les locataires d’une concession qui a fait objet de bail de la part d’un membre de la famille, sans le consentement des enfants du propriétaire titulaire, très malade retranché dans sa chambre.

Des jeunes du quartier Dixinn-Ecole, qui ont suivi cette scène, terrifiés par l’acte se sont pris aux agents. Des jets de pierre, des échanges d’injures et des bagarres ont éclaté entre les deux parties.

Aucune perte en vie humaine n’a été signalée, mais la situation qui a persisté jusqu’aux  heures de pointe, a occasionné des embouteillages monstres sur la voie publique, au moins pour une demie heure d’attente et de résignation de la part des usagers de la route, a-t-on constaté.

En attendant la vérité sur cette affaire, qui défraie aujourd’hui la chronique, une accalmie précaire est revenue dans la famille. La justice est apparemment attendue pour départager les membres de la famille.

AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici