Face aux hommes de médias dans la salle Elhadj Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse de Kipé, ce mercredi, les membres de la CPME (Confédération Patronale des Petites et Moyennes Entreprises) ont annoncé les couleurs de la première édition de leur événement intitulé, « Mois de l’entrepreneuriat ».

Placé sous le thème « les PME au cœur du développement national », cet événement est prévu à Conakry du 7 au 23 février 2022. Il sera caractérisé, selon les organisateurs, par des échanges avec des étudiants dans des institutions d’enseignement supérieur, ainsi que des formations gratuites en faveur d’au moins mille étudiants sur les techniques de l’entrepreneuriat.

Prenant la parole, Abdoulaye Baldé, président de la CPME a, tout d’abord fait savoir que le but de sa confédération est de défendre les intérêts économiques des entreprises à travers des projets et activités réalisables.

Avant d’ajouter : « l’État n’a pas seulement l’obligation d’embaucher. Nous avons aussi l’obligation envers l’État. Et ce secteur de l’entrepreneuriat est aujourd’hui pourvoyeur d’économie et de développement…Il faut prouver aux jeunes qu’au lieu de partir ailleurs pour chercher 200 ou 300 dollars le mois, ils peuvent valablement travailler dans leur pays et gagner leur vie sans quémander. »

De son côté, le chargé à l’information et de la communication, Mory Fanta Condé est revenu sur les détails de cette première édition du « Mois de l’entrepreneuriat ».

« Nous avons initié des projets de formation pour les étudiants de la 3ème et 4ème année licence. Parce que se sont ces étudiants qui sont à la porte d’entrée de la recherche d’emplois. Cette année, nous allons organiser ces formations dans 4 universités à l’intention de mille jeunes. C’est pourquoi nous voulons que ce projet soit pérennisé et que nous puissions le faire au mois de février de chaque année », a-t-il expliqué.

Pour terminer M. Mory Fanta Condé a fait savoir que la CPME compte délocaliser l’organisation du « Mois de l’entrepreneuriat » à l’intérieur du pays pour les éditions prochaines.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com