En marge du conseil de direction de l’Union Africaine des Huissiers de Justice et Officiers Judiciaires tenu le jeudi 29 septembre 2022 à Alger, le guinéen Maître Mohamed Mouctar Sylla a été confirmé secrétaire général adjoint de l’Union Africaine des huissiers de justice et officiers judiciaires par ses paires du continent. A 34 ans, ce produit de l’université guinéenne est le seul compatriote à intégrer à ce jour la sphère restreinte des exécutants de missions d’ordre légal au sein du bureau exécutif de l’UAHJ.

Titulaire d’une maîtrise en droit public (spécialisé en réforme administrative) et d’un master en droit privé fondamental, il lance sa carrière à partir de l’année 2014 avec comme vision ‘’de participer pleinement à la promotion et à la vulgarisation de la profession d’huissier de justice en Guinée et en Afrique’’.

Une ascension fulgurante

Aux côtés des ainés de la corporation, il va rapidement se faire remarquer par son abnégation et ses qualités professionnelles au service de la loi et de la justice de son pays. Pour son premier rôle, il est désigné en 2016 pour occuper le poste de responsable en charge de l’information et de la communication à la Chambre Nationale des Huissier de Justice de Guinée. Une année plus tard, il sera rapporteur de la commission de rédaction et de suivi du statut des huissiers de justice publié par décret en 2019 jusqu’à adoption du règlement intérieur de la CNHJG. Homme de terrain doté d’une expérience significative dans l’exécution des décisions ou missions d’ordre légal, ce natif de Boffa est désormais bien rodé aux exigences du métier. Ce qui lui vaut en 2018, le poste de secrétaire général provisoire de la CNHJG. Avec le concours des membres du bureau exécutif, il œuvre pour l’obtention de siège de la CNHJG et l’établissement d’un registre de stage pour gérer le recrutement. Cette implication fougueuse et réussie dans l’évolution la corporation lui propulsera une année après comme secrétaire général élu. Sa proactivité dans le processus de réactualisation du tableau des huissiers de justice de Guinée et surtout dans la gestion administrative ne feront l’ombre d’aucun doute.

Un digne représentant de la Guinée

Alors qu’il se distinguait depuis 2019 à l’Union Africaine des Huissiers de Justice et Officiers Judiciaires en qualité de responsable relations publiques et extension, il est désigné par le conseil de direction pour occuper le poste de secrétaire général adjoint de l’UAHJ en 2020. En 2021, à la suite de sa réélection au poste de SG de CNHJG, le jeune huissier de Justice veut briser les barrières traditionnelles pour élargir son champ d’action à l’échelle africain. Sa contribution à la publication du premier magazine de l’UAHJ et à la gestion administrative ont certainement sur la balance. Ce qui lui vaut ce plébiscite du conseil de direction de l’UAHJ à Alger. Un challenge qui lui permettra d’accompagner le bureau exécutif de l’UAHJ dans la redynamisation des activités administratives, de contribuer à l’élaboration d’un statut harmonisé des huissiers de justice africains, etc.

A préciser que depuis 2017, le jeune trentenaire a contribué aux activités scientifiques de l’Union Internationale des Huissiers de Justice en qualité de membre du collège des rapporteurs, mais aussi à l’Union Africaine des Huissiers de Justice où il a respectivement occupé les fonctions de responsable des relations publiques et extension, membre du conseil scientifique, secrétaire général adjoint, questeur du comité électoral au congrès de 2022. Le tout sous la bienveillance du Président de la CNHJG, Maître Sory Daouda Camara.

Conscient des défis à relever, c’est avec confiance, humilité et surtout toute la détermination qu’il entend honorer son pays la Guinée dans les rouages internationaux des huissiers de justice.

Bernard Leno