La Ministre de l’enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’innovation, Dr Diaka Sidibé après avoir lancé, lundi 6 juin, les premières épreuves de l’examen d’entrée en 7ème année dans le centre de Hafia, sous-préfecture qui abrite l’université de Labé, s’est rendue au campus de cette institution où elle a effectué une série d’activités.

Dr Diaka Sidibé a tout d’abord présidé dans la matinée, le conseil hebdomadaire de son ministère par visioconférence dans le bureau du recteur de l’université de Labé. Après le conseil de cabinet, elle a visité plusieurs installations pédagogiques de l’université dont certaines salles de classe, la bibliothèque du département de langue arabe et le laboratoire du département de biologie. Elle a aussi visité l’infirmerie de l’université et le centre d’incubation où divers articles sont fabriqués.

Le laboratoire de biologie a impressionné plus d’un de par son équipement. « Le laboratoire comprend une salle de biologie générale et une salle de microbiologie pour qualifier l’enseignement au sein de l’université de Labé. Vous avez constaté qu’il y a beaucoup d’équipements de dernières générations qui permettent aux étudiants de qualifier leur formation. Il y a des appareils dans ce laboratoire qui ne se trouvent même pas à l’hôpital régional de Labé. Dans ce sens, nous avons engagé des procédures pour signer un partenariat avec l’hôpital régional pour que, lorsqu’ils ont besoin de faire certains examens, telle que l’électrophorèse de l’hémoglobine ; ils peuvent venir à l’université, on peut facilement leur rendre ce service là. Je vous informe aussi que ce n’est pas le seul équipement que nous avons ici, il y a des équipements en route tels que les vidages, des équipements qui peuvent faire beaucoup de paramètres qui les empêcheront de se déplacer, aller à Conakry ou à Dakar pour faire des analyses », a expliqué le chef du laboratoire  Abdourahamane Barry.

Après les différentes visites, Dr Diaka Sidibé à communié avec les étudiants dans l’amphithéâtre. « Au mois de février dernier, j’étais dans cette même salle, mais vous conviendrez avec moi que l’ambiance n’était pas la même parce qu’il y’avait des problèmes à l’université de Labé. Aujourd’hui je suis tellement honoré de vous voir applaudir vos nouveaux dirigeants, cela dénote de la sincérité, mais surtout du choix du chef de l’Etat,  le colonel Mamady Doubouya porté sur ces hommes là aujourd’hui je suis très, très réconfortée. Nous sommes là pour voir les conditions dans lesquelles se trouvent nos institutions, dans le cadre de l’immersion gouvernementale. Depuis ce matin, je suis dans vos locaux avec le rectorat, nous avons eu la chance de sillonner vos installations pédagogiques et scientifiques. J’y tenais personnellement parce qu’à mon passage la dernière fois ici, nous avons formulé des recommandations, c’est vrai que M. le secrétaire général à l’époque était seul ici, tous les autres étaient à la retraite, mais je m’aperçois que le message est vraiment passé. Lieu et place de le remercier et de féliciter l’actuelle équipe dirigeante de l’université de Labé. Aujourd’hui, le chef du gouvernement, Mohamed Béavogui, a assigné au département de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’innovation, une lettre de mission, à l’issue de laquelle, nous avons élaboré une feuille de route. Aujourd’hui, nous avons beaucoup de chemins, beaucoup de chantiers, les défis sont énormes pour le système de l’enseignement supérieur, mais croyez moi, nous ne ferons pas de promesses, nous n’avons pas de baguette magique, nous avons la volonté, nous avons la détermination et je suis persuadé que mon équipe et moi nous nous donnerons les moyens pour qualifier le système de l’enseignement supérieur et ensemble nous allons réussir le pari », a expliqué la ministre qui s’est par ailleurs félicitée de l’état d’avancement des travaux en cours dans l’université.

Sam Samoura pour Guinee7.com