Urgent/Abdourahmane Sano et Cie bénéficient d’une liberté provisoire

Jugé et condamné par les tribunaux de première instance pour, entre autres, manoeuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique; participation délictueuse à une manifestation, des leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) étaient à la barre au Cour d’appel de Conakry ce jeudi.

A l’ouverture des débats, ce jeudi, dans le procès en appel des membres du FNDC condamnés depuis octobre, le pool des avocats de la défense a sollicité auprès de la Cour le revoi de l’audience à une date ultérieure, ainsi qu’une liberté provisoire pour leurs clients.

Une demande face à laquelle le ministère public et partie civile dit n’y voir aucun inconvénient. « Le ministère public n’est pas là seulement pour punir, mais il cherche à éduquer. Donc qu’il plaise à la Cour d’accorder cette liberté provisoire à ces pères de famille », a déclaré le procureur général, Alhassane Baldé.

Après quelques minutes de suspension de l’audience, le président de la Cour a, dans son délibéré, accordé la liberté provisoire aux membres du FNDC et renvoyé l’audience au 5 décembre prochain, pour la suite des débats.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.