Ouverte aux publics, la commune de Kaloum est sous une forte surveillance militaire et policière. Complètement inaccessible depuis l’aube jusqu’aux environs de 9h, la commune de Kaloum est désormais ouverte aux citoyens.

Cette commune d’habitude remplie dans la matinée, revêt ce vendredi un visage d’une cité fantôme et assiégée. Au pont Moussodougou, pas moyen de passer sans que le coffre de la voiture n’ait été au préalable fouillé.

La plupart des voies principales sont barricadées et sous bonne garde, sois de la BSP ou de la CMIS. L’accès vers la présidence est complètement bloqué.

Pendant qu’il est 10h à Conakry, les bâtiments administratifs et commerces sont tous vides.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.