La Coordination nationale du FNDC dit avoir « appris avec consternation le kidnapping de son Coordinateur national Oumar Sylla, alias « Fonikè Menguè » ce samedi 30 juillet 2022 aux alentours de 1h40mn à son domicile, par un groupe de militaires et de gendarmes encagoulés et lourdement armés ».

Selon le mouvement à la base des manifestations actuelles à Conakry, « Monsieur Oumar Sylla a été conduit vers une destination inconnue de sa famille, ses collègues du FNDC et de ses avocats ».

Et de rappeler que ce « kidnapping intervient quelques jours seulement après l’arrestation et le déclenchement de poursuites judiciaires fantaisistes contre trois membres de notre Coordination, dont Monsieur Oumar Sylla, traînés à même le sol et enchainés, en plein jour lors d’une Conférence de presse ».

La Coordination nationale du FNDC précise par ailleurs  qu’elle a « toujours réaffirmé que ses membres étaient parfaitement disposés à répondre à toute convocation de la justice, dans le respect toutefois des règles et procédures en vigueur ».

Avant de condamner « fermement le kidnapping de son Coordinateur en violation de toutes les procédures d’interpellation et tiendra pour responsable le CNRD de tout ce qui arrivera à Monsieur Oumar Sylla ». 

Hier FNDC après une journée de manifestation meurtrière -4 morts selon le bilan du FNDC-, le mouvement a annoncé une trêve d’une semaine suite à la demande de Umaru Sissoko Emballo, président Bissau-guinéen.

Focus de guinee7.com