Le garde du corps du syndicaliste Amadou Diallo a été abattu la nuit dernière devant chez lui, de deux balles dans la nuque. C’est ce que rapportent des témoins. Sur les circonstances de sa mort, Mamady Condé, un de ses collègues, raconte : ‘‘Le brigadier Mamadouba Bangoura était de garde la nuit dernière à Mafanco. Il décide de rentrer un peu plus tôt chez lui, pour être auprès des siens, puisque ce jeudi est une journée de manifestation. A Yattaya vers 4h du matin, il tape au portail de sa cour. Sa femme qui venait pour lui ouvrir l’entrée entend, soudain, un coup de feu. Elle ne pouvait jamais imaginer qu’on venait de tirer sur son mari.’’

Selon lui, ‘‘sa moto et ses téléphones n’ont pas été volés. C’est seulement son arme qui n’a pas été retrouvée près de son corps gisant dans son sang. Elle a donc sûrement été emportée par son assassin’’.

Selon Condé, le défunt était ‘‘un collègue de service sans reproches. Il saluait toujours avec un beau sourire. Il aimait son travail’’.

Focus de guinee7.com