Limogé hier, par le colonel Mamadi Doumbouya, chef de la transition, pour des faits notamment de détournement de derniers publics, Seydouba Sacko, rétorque à travers une lettre que voici.