Jugés et condamnés par le tribunal de première instance de Kindia, le mardi dernier, à 3 mois de prison plus une amende de 500.000 GNF, « pour entrave à la liberté de manifester et troubles graves à l’ordre public », lors du dernier passage du président de la République dans la ville de Kindia, les citoyens dont les noms suivent : Boubacar Barry, Thierno Mamadou Diallo, Mohamed Camara, Amadou Soumah, Mohamed Sylla, Mamadou Cellou Diallo, Mohamed Keita, ont été présentés à la cour d’appel de Conakry, ce lundi, en compagnie de leurs avocats, pour l’ouverture de leur procès en appel.

Après quelques minutes de débats, le procureur de la République a requis la relaxe des 7 prévenus pour délit non constitué. Cette réquisition du parquet a été confirmée par la cour, qui a également rendu une décision pour délit non constitué.

Cette décision de la cour d’appel a été appréciée les activités avocats de la défense, qui se disent « satisfaits du jugement rendu ».

À noter que cette audience a connu la présence des responsables des partis politiques de l’opposition, notamment Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, ainsi que de plusieurs acteurs de la société civile guinéenne, qui considèrent que ces accusés sont des opposants à la révision constitutionnelle ou à un troisième mandat du président Alpha Condé.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici