Mariam Diallo, la femme qui aurait assassiné son mari dans la nuit du 14 février 2019, à Bambeto dans la commune Ratoma a été située sur son sort, ce mardi 3 février. Le tribunal criminel de Dixinn l’a renvoyée des fins de poursuite.

“Le tribunal constate que l’accusée Mariam Diallo est en état d’irresponsabilité au moment de l’action ; survivant le rapport d’expertise psychiatrique réalisé par le professeur agrégé Doukouré, la renvoie des fins de la poursuite”, a déclaré le juge Aboubacar Mafering Camara tout en citant l’article 21 du code pénal, alinéas 1 et des articles du code de procédure pénale.

La partie qui n’est pas satisfaite de cette décision a 15 jours pour faire appel. 

Pour l’avocat de Mariam Diallo, “la seule occasion pour un avocat d’afficher sa satisfaction c’est quand le droit est en sa faveur. Et le droit est dit par le juge, le droit est appliqué par le juge… vous savez quand il y a eu ces faits qui ont été commis, ç’a fait du bruit”, s’est réjoui Me Alseny Aissata Diallo.

Il faut rappeler que c’est dans la nuit du 14 février 2019, que Mariam Diallo aurait assassiné son époux. Dès après le meurtre, elle a été arrêtée, mise sous mandat de dépôt et détenue à la maison centrale. Quelques mois après, le procès de Mariam Diallo a programmé en septembre 2019 au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la mairie de Ratoma. Dès l’ouverture du procès, la défense avait soulevé une exception comme quoi la présumée coupable souffre des problèmes mentaux. L’argument de la défense était basé sur deux rapports psychologiques qui ont tous abouti au même résultat. Le premier rapport a été fait le 26 février 2019 aux États-unis d’Amérique et transféré en Guinée. Le deuxième a été fait le 23 août 2019 à Conakry par un spécialiste guinéen en la matière.

Pour être plus sûr, le ministère public avait demandé une contre-expertise, ce qui fut fait par un autre spécialiste guinéen.  Ce troisième rapport a tiré la même conclusion que les deux rapports précédents. C’est sur la base du troisième rapport que le juge a pris sa décision.

Ainsi, Après un an et quelques semaines passés à la maison centrale de Corontie, Mariam Diallo va regagner sa famille sans être jugée.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités