Les négociateurs du gouvernement devaient venir autour de la table des négociations cet après-midi au Palais du Peuple. Mais « ils sont encore en concertation », a annoncé le médiateur de la République, Mohamed Said Fofana, aux syndicalistes, compagnons de Aboubacar Soumah.

Une « excuse » qui n’a pas été bien appréciée par ces derniers. En réponse, Oumar Tounkara a lancé un ultimatum : « D’ici à vendredi, si le gouvernement ne prend pas le problème au sérieux pour que nous trouvions une solution de sortie de crise ; nous serions obligés de nous retirer et de rester à la maison. »

Pour rappel, après l’ouverture des négociations, ce lundi 5 mars, dans la salle des Actes du Palais du peuple, entre la commission syndicale du SLECG, dirigé par Oumar Tounkara et quelques ministres, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, a demandé la permission aux syndicalistes et au médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana, de suspendre les négociations jusqu’à 16h, afin que les ministres aillent consulter leurs pairs pour faire de meilleures propositions.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

Publicités