Dans une déclaration qu’elle a rendue publique dans la soirée de ce mardi 29 juin, la Fédération Syndicale Professionnelle de l’Éducation (FSPE) a menacé de boycotter la tenue de tous les prochains examens nationaux, si rien n’est fait par le gouvernement pour le paiement des trois mois d’arriérés des primes d’incitations.

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration de la FSPE

Vu les différents rapports reçus à partir de nos représentants syndicaux à la base;

Vu la détermination des enseignants à tous les niveaux;

Vu le non respect de la promesse tenue par Mr le premier ministre ( Dr Ibrahima kassory Fofana) chef du gouvernement;

Vu la conjoncture économique et sociale qui fouettent sans distinction aucune la classe ouvrière guinéenne;

Les enseignantes et enseignants de Guinée menacent de boycotter la tenue de tous les examens nationaux en cette fin d’année, si les trois mois d’arriérés des primes d’incitations ne sont pas payés.

Ils exigent également la prise en charge en matière des primes d’incitations tous les encadreurs et personnels enseignants du système éducatif guinéen de la base au sommet.

Les enseignantes et enseignants affirment, leur solidarité à cette déclaration, ils pensent également qu’ils seront bien entendu par le gouvernement afin d’éviter une fin d’année sans examens nationaux en République de Guinée.

Vive le respect d’engagement entre le syndicat et le gouvernement,

Vive l’amélioration de conditions de vie et de travail des enseignants guinéen,

Vive la solidarité syndicale,

Vive l’école guinéenne,

Vive la FSPE.

Ensemble Uni et solidaire nous vaincrons.

Mohamed Kaba Soumah pour guinee7.com