Les leaders du FNDC à la police

Poursuivis pour ”manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public”, le tribunal de première instance de Dixinn, avant de rendre son verdict ce mardi, a requalifié les faits en “provocation directe à la sécurité publique à travers des discours” contre les membres du FNDC.

Ainsi Abdourahamane Sano, coordinateur du FNDC, écope d’un an d’emprisonnement ferme ; Sékou Koundouno, Bill de Sam, Ibrahima Diallo Bailo Barry, eux de 6 mois d’emprisonnement chacun. Par contre, Mamadou Sano (frère de Abdourahamane), Mamadou Bobo Bah et Abdoulaye Oumou Sow ont été libérés.

Le procureur Sidy Souleymane N’diaye qui avait requis 5 ans d’emprisonnement contre les prévenus dit relever appel. Tout comme le pool d’avocats des condamnés dirigé par Me Mohamed Traoré.

Focus de guinee7.com

Bhoye Barry pour guinee7.com

628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire