Avec une participation financière de l’ONG OSIWA, la Haute autorité de la communication (Hac), a lancé, ce vendredi 17 mai, dans ses locaux, un projet visant à renforcer la liberté de la presse ainsi que la qualification des médias guinéens.

Ce projet va permettre d’évaluer la presse guinéenne, afin de savoir quels sont les médias qui répondent aux besoins de public, mais aussi permettre à ceux  qui n’y répondent pas de relever leur niveau, au risque de voir  leur médias fermés par ladite autorité.

Prévue pour une durée de six mois, cette enquête va se dérouler à travers deux composantes. D’abord la réalisation d’une étude sur l’audience des médias audiovisuels en Guinée, et ensuite, la composante  relative au renforcement des capacités des médias.

Parlant du contexte, la présidente de l’institution, Martine Condé, a expliqué que : «Notre pays va expérimenter l’étude d’audience des radios et télévisions, pour créer l’émulation entre les différents organes de presse, les pousser à plus de créativité, de professionnalisme et d’originalité, et à une gestion adéquate, sous le regard et l’accompagnement de la Haute autorité de la communication. Cette mesure d’audience va marquer un tournant majeur dans le fonctionnement de nos médias audiovisuels ».

« Ce projet, j’en suis convaincue, contribuera à rehausser le niveau général des médias audiovisuels dans notre pays. Je rappelle que lorsque les médias fonctionnent avec professionnalisme et dans le respect des lois et règlements en vigueur, la mission de l’organe de régulation s’en trouve grandement facilitée. C’est l’esprit de ce projet», a rassuré Martine Condé.

Pour cette première  phase, l’enquête touchera particulièrement les médias audiovisuels ; à savoir : trois couches : les annonceurs, qui sauront évaluer l’audience des radios, les journalistes et les patrons de presse.

Dans le cadre de ce projet, quatre activités sont visées par OSIWA, dont entre autres : une mesure d’audience qui sera menée sur toute l’étendue du territoire, une restitution publique des résultats de la mesure d’audience, une formation des journalistes sur la réduction du gap entre les besoins de l’audience et les offres des médias et une formation des médias sur le thème, “comment contribuer à l’intégrité et au caractère pacifique des élections de 2019-2020 ? “

C’est dans ce cadre que  Ibrahima Amadou Niang, chargé du bureau OSIWA Guinée, a déclaré que : « Nous espérons qu’a la fin de ce projet, des statistiques et données fiables sur les médias audiovisuels en Guinée seront disponibles, que les organes de presse crédibles et professionnels seront identifiés, connus et reconnus par la Hac (…) »

Pour finir, la présidente de la Hac a exhorté  les patrons de presse à accueillir à bras ouverts les enquêteurs qui se rendront dans leurs locaux.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7. com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici