Ce samedi 28 novembre, la directrice générale adjointe de l’ l’Agence de promotion des Investissements Privés (APIP) , entouré de ses collègues, a organisé une conférence de presse au siège de l’agence  à Kaloum pour donner des précisions sur l’organisation d’un forum au Pays-Bas, le 30 novembre prochain et qui a pour thème :  « retourner à la croissance en Guinée, au Liberia et en Sierra Léone.»

Mme Hann Dienab Keita, directrice générale adjointe de l’Agence de promotion des Investissements Privés (APIP) a d’abord précisé : «  Ce forum a été initié par le ministère des Affaires étrangères des Pays Bas et se déroulera le 30 novembre prochain à la Haie  au pays bas. Le thème qui été retenu est  ‘’ retourner à la croissance en guinée, au Liberia et en Sierra Léone’’. Les secteurs qui vont être représentés lors de ce  forum sont ceux de la santé publique, les infrastructures et ceux de l’agriculture. Lorsqu’on parle  d’infrastructure, on parle surtout du transport, de l’eau, des infrastructures maritimes, de l’énergie, de la logistique et des NTIC. Il a été jugé nécessaire d’organiser ce forum pour booster l’économie de ces pays qui ont été touchés par Ebola à travers l’investissement et le financement de projets du secteur privé et dans le domaine des infrastructures. Il y aura à peu près plus de 400 participants à ce forum. Et on aura des représentants  des institutions multilatérales, des représentants gouvernementaux, des représentants d’entreprises privées. On aura des représentants des entreprises américaines, Suisses, françaises, autrichiennes, etc.»

Pour elle, l’objectif principal du forum « c’est  de pouvoir, mobiliser des investisseurs étrangers, des banques internationales autour des projets prioritaires de ces pays.  Ceci pour pouvoir investir dans ces projets et conséquemment  booster ces économies. On aura comme chef de file de la délégation guinéenne, le ministre d’Etat M. Kassory Fofana qui sera accompagné de trois autres ministres dont le ministre de la santé, de l’agriculture, du directeur général de l’APIP ».

M. Keita Aly Badara,  du département assistance technique et suivi ajoute : « Nous avons eu à convier les promoteurs de ces différents projets afin de les préparer pour des outils de communication, à avoir un langage adéquat pour plus de chance à ce  que leur projet soit sélectionné et soit financé. Pour cela, nous avons commencé à étudier les études de faisabilité des projets, voir aussi l’aspect marketing du projet et des simulations.  Et après cela, les projets ont été renvoyés à la partie hollandaise qui a fait une présélection. Au total, 9 projets ont été sélectionnés ».

El hadj Mohamed Koula Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici