L’international ivoirien de Manchester City, Yaya Touré, a réagi, jeudi, aux chants racistes dont il a été victime, mercredi soir, en match de ligue des champions, en Russie, estimant que “le football n’a ni couleur, ni religion, ni frontière”.

“La haine ou le racisme ne m’affectent pas quand tellement de gens me montrent leur amour et leur soutien au quotidien. Je crois aux institutions du football” a-t-il déclaré sur son compte Twitter, ajoutant que “des dirigeants prendront leurs responsabilités et montreront un carton rouge au racisme”.

Par ailleurs, le double Ballon d’or africain (2011 et 2012) a indiqué qu’il “ne devrait plus y avoir de place dans les stades pour le racisme. Le football n’a ni couleur, ni religion, ni frontière”.

Mercredi, au cours du match, CSKA Moscou-Manchester City (1-2) comptant pour la 3ème journée de la Ligue européenne des champions de football, les supporters de l’équipe russe ont proféré des chants racistes et autres cris de singe à l’endroit de Yaya Touré durant tout le match.

Une situation qui est, de plus en plus, récurrente sur les stades de football européens, malgré les campagnes de sensibilisation contre le racisme des instances internationales de football.

APA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici