C’est en tant que citoyen de la commune de Ratoma, où il réside depuis 1997, que Mohamed Cissé, président du PDC (Parti Démocrate Conservateur), a rendu visite, ce lundi 2 novembre, aux familles victimes des récentes violences post-électorales.

Accompagné d’une délégation constituée des membres de sa formation politique, le leader du PDC a présenté ses souhaits de meilleure santé aux blessés et ses condoléances aux familles ayant perdu des leurs suite à ces violences, notamment à la Cimenterie, à Samatran et à Baylobaya.

Au terme de cette série de visites, au cours de laquelle il a d’ailleurs offert des sacs de riz, Mohamed Cissé a déclaré : « Je suis venu voir mes voisins qui ont été victimes des violences post-électorales, pour partager les peines. Leur dire que ce qui s’est passé est déplorable car, personne ne peut accepter de perdre un être proche dans ces circonstances. Nous devons tous prier pour que les victimes reposent en paix ».

« C’est le lieu, poursuit-il, pour nous de demander à l’État d’ouvrir des enquêtes pour situer les responsabilités, et faire en sorte que la justice soit faite ».

Visiblement réconforté par ce geste du président du Parti Démocrate Conservateur, Mamadou Saliou Baldé, père de la fillette de 3 ans morte après avoir reçu une balle, a répondu : « Je suis comblé de joie suite à cette visite de mon ami d’enfance Cissé. C’est aussi un geste d’un voisin qui me va droit au cœur. Je le remercie pour cette disponibilité pour nous les victimes. Vous savez, il y a des choses qui arrivent dans la vie, qui ne nous permettent pas de tourner facilement la page. Quand tu perds une fillette innocente qui ne faisait pas partie d’une manifestation politique, qui était juste devant sa porte quand elle a été atteinte par une balle, ça fait très mal ».

De son côté, Hadja Ramatoulaye Bah, mère du représentant du FNDC à Sonfonia, également tué par balle, a lancé ceci : « Nous sommes tous les mêmes dans ce pays. Alors, nous nous réjouissons de ce geste de Mohamed Cissé. Il a pensé à ses voisins pour venir présenter ses condoléances ; c’est un acte salutaire pour nous. Nous prions Dieu de faire régner la paix et la justice dans notre pays. J’invite tous les Guinéens à préserver le bon voisinage ».  

Par ailleurs, Mohamed Cissé projette d’organiser, dans les prochains jours, une campagne de sensibilisation en faveur de la paix et de la bonne cohabitation entre tous les Guinéens.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com