Dans la matinée de ce samedi 23 mai 2020, une forte tension régnait dans les secteur1 et 2 du quartier Heremakono2 dans la commune urbaine de Kankan. Et pour cause, Ibrahima Sory Diallo, 17 ans, élève  de la 10ème année a été poignardé par un groupe de jeunes qui tentait de voler une moto.

Sékou Amadou Diallo

Sékou Amadou Diallo, est le père  de la victime, il témoigne : « J’ai prié avec mon enfant hier soir, mais il me disait qu’il ne se sentait pas bien. Après la prière, je suis allé prendre de l’air dehors, 10 minutes après, j’ai vu son grand frère venir, en criant qu’ils ont poignardé son jeune frère Ibrahima Sory Diallo. Quand je suis allé sur les lieux, on l’avait déjà évacué sur l’hôpital de Kankan, ensuite ils m’ont montré là où l’enfant était couché, on dirait le lieu où on a égorgé une vache. Quand nous sommes allés à l’hôpital, j’ai vu l’enfant dans un état très critique, c’est à 4 heures 20 minutes qu’il est décédé.»

El hadj Fadama Condé

El hadj Fadama Condé, chef du quartier Heremakono2 nous a fait savoir que deux des présumés assassins ont été arrêtés et conduits à la gendarmerie de Kankan. « La bande des présumés assassins est aussi dans ce même quartier, selon ce qu’on m’a fait savoir, il y a un nommé Zico et un certain Fofana que nous avons arrêtés avant l’arrivée des forces de sécurité. Pour l’instant, on ne sait pas où est passé celui qui a réellement poignardé ; ses amis le diront aux services de sécurité, parce qu’ils font partie de la bande », a-t-il relaté.

Mory Kolofon Diakité

Le maire de la commune urbaine de Kankan, Mory Kolofon Diakité, a précisé qu’une enquête sera menée sur le sujet. « Nous avons promis à la famille de se calmer, nous allons prendre toutes les dispositions nécessaires pour que la justice soit rendue, pour que les coupables soient condamnés à la hauteur de leur forfaiture. La mairie même va se constituer en partie civile pour appuyer la famille pour que justice soit rendue. Beaucoup de jeunes sont sortis pour s’attaquer à la famille du présumé assassin, c’est pourquoi les forces de sécurité sont venues pour maintenir l’ordre », a-t-il précisé.

Les jeunes sortis pour protester contre l’insécurité grandissante dans leur quartier ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène.

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.