Après avoir avoué, en quelque sorte, son échec dans son projet de faire barrage au troisième mandat du président Alpha Condé, le parti de Sidya Touré (UFR) a annoncé, samedi 9 janvier, la nouvelle mission dans laquelle il compte désormais investir ses forces. C’était à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti.

« Nous avons vécu un évènement majeur, l’élection du président de la
République, la production d’une nouvelle constitution. La décision prise par la cour constitutionnelle est un fait acté pour nous. C’est pour dire que c’est un fait qui s’impose à nous et que nous acceptons, bien que ça s’impose à nous. Parce que nous n’avons pas d’autres manières pour contourner cela », a déclaré Bakary Goyo Zoumanigui, vice-président de l’UFR.

Plus loin, il a indiqué : « Le combat que l’UFR mène, c’est pour que la Guinée ait une constitution digne de nom, qui soit acceptée par l’ensemble de la population. Maintenant si nous faisons dos à la question de la 3eme République avec sa constitution, quand nous serons au pouvoir vous verrez ce qu’on va faire. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com