Conakry- Plusieurs centaines de femmes vendeuses étaient en colère jeudi, 15 décembre 2016, devant le Grand Marché de Conakry dénommé Marché Biriki Momo, au quartier Dambomdy dans la commune de Matam à Conakry, a constaté l’AGP.

Le motif de cette manifestation de colère, selon une vendeuse qui a requis l’anonymat, est que l’Administration de ce marché ne veut pas recevoir leurs dossiers devant leur permettre d’occuper les places offertes aux femmes vendeuses par le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, lors de l’inauguration dudit marché, samedi, 10 décembre 2016 dernier.

Il s’agit au total de 953 places assises sous les trois hangars du marché qui reviennent gratuitement et ipso facto aux femmes vendeusesaprès la décision verbale du président de la République indiquant que ces hangars ont été construits pour les femmes vendeuses.

De son côté, l’administrateur du Grand Marché de Conakry, Sadjaliou Touré a dit, qu’il est en commission de travail avec les agents du promoteur du marché qui doivent délivrer un carnet portant les numéros de chaque place assise. Mais déjà, selon M. Touré, il possède une liste de 600 femmes, dont la copie se trouve avec un conseiller chargé de Mission à la Présidence. «Donc, il est d’abord question d’attribuer les places à ces 600 femmes avant de recevoir une autre liste pour le reste des places sous les hangars du marché, soit 353».

Toutefois, a-t-il indiqué, «toutes les femmes qui souhaitent avoir de la place ne seront pas satisfaites, car le nombre de place est complètement inférieur à la demande».

De passage, le haut commandant de la Gendarmerie Nationale, président de la Justice Militaire, Général Ibrahima Baldé a fait un crochet sur les lieux. Demandant ainsi tout d’abord aux  femmes de débloquer le passage sur l’Autoroute Fidel Castro, où la circulation a été arrêtée pendant près de 2h, avant de leur proposer le choix de 10 représentantes pour venir discuter sagement avec l’administration du marché, afin de trouver un terrain d’entente.

Avec AGP

Publicités

Laisser un commentaire