Le dossier de l’ancien ministre de la Défense nationale a été éclairci, vendredi, devant la presse par le parquet de la Cour de répression des Infractions Économiques et financières (CRIEF).

Le compte rendu a été fait par le substitut du procureur, Josephine Loly Tinkiano. « Il est question d’élucider de façon détaillée la gestion du budget de la défense nationale pendant qu’il était ministre de la défense au niveau de son  département stratégique. Il était aussi question de faire sur la situation de toutes les commandes des matériels d’opérations et autres. Faire également le point sur la situation de gestion de la direction du service agricole de l’armée. La gestion du contrat.  Élucider la situation des 7 milliards que l’un de ses proches a bénéficiés ainsi que le cas des 28 pickups affectés à l’armée sur commande via Djoma groupe S. A. Et, enfin faire le point sur le projet de construction de l’hôpital militaire de Dubreka. D’après nos enquêtes monsieur Mohamed Diane possède plusieurs comptes en banques dont les opérations et les mouvements bancaires sont évalués à plus de 2 milliards de francs. Et dont les versements ont été faits par plusieurs personnes qui sont aussi identifiées par nous », a-t-elle détaillé.

Avant de signaler que tous les aspects cités sont en examen devant la chambre de l’instruction.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com