En décembre dernier, guinee7.com annonçait en exclusivité que la gestion de la Sotelgui pourrait revenir à une société appartenant à Abé Sylla, homme d’affaires et leader d’un parti politique, la NGR. Au jour d’aujourd’hui, les négociations semblent se gripper

Selon le patron de AIS Engineering Inc, société basée aux USA, il n’a pas repris l’opérateur historique de la téléphonie en Guinée, parce qu’il serait endetté à hauteur de 50 millions de dollars. «10 millions de dollars ont été payés pour le règlement des travailleurs. Et 40 millions ont servi à l’achat d’équipements avec Huawei. Peut-être avec l’audit, on verra que c’est 25 millions», a expliqué Abé Sylla dans une émission de radio en ligne.

Il estime la reprise de la boite pas très bénéfique dès lors que: « Moi je viens avec une cinquantaine de millions, la licence vaut 15 millions. Il n’y a pas de clients, pas de revenus pendant les trois dernières années. Ils n’ont que des dettes. Les marocains ont dit qu’ils ne veulent pas de la société. On prend une compagnie quand c’est zéro mais à -50 millions! »

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com