Le Front national pour la défense de la constitution, a annoncé la date de la reprise de ses manifestations. Dans un communiqué transmis à notre rédaction, ce lundi 15 juin 2020, ces opposants à la nouvelle constitution fixent la date du 8 juillet 2020 comme le début d’une série de manifestation.

« Le FNDC appelle les populations de Conakry à se préparer pour participer massivement à la Marche pour la liberté et l’alternance démocratique prévue le mercredi 08 juillet 2020. La marche partira du rond-point de la Tannerie pour le Palais du Peuple en passant par l’autoroute Fidel Castro », lit-on dans le communiqué.

Pour le FNDC, « cette marche pacifique vise à dénoncer l’instrumentalisation de la crise sanitaire pour intensifier les violations graves des droits de l’Homme, exiger la libération immédiate des centaines de militants et sympathisants du FNDC kidnappés à travers le pays et rappeler à M. Alpha Condé qu’il n’y aura jamais de 3ème mandat en Guinée ».

Dans le même communiqué, le FNDC accuse certains magistrats de prendre position en faveur d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé. « En violation flagrante des lois, de la liberté des citoyens et de toutes valeurs éthiques, certains magistrats ne cachent plus leur militantisme en faveur du projet de 3ème mandat. Les rares décisions qui tentent de préserver l’indépendance et l’impartialité de la justice sont étouffées par l’exécutif ».

Par ailleurs, ce mouvement politico-social rappelle que : « Depuis l’apparition de la Covid-19, le FNDC a fait preuve de responsabilité en suspendant toutes formes de manifestations pour faire face à la crise sanitaire. Par cynisme, le régime de M. Alpha Condé quant à lui en a fait une opportunité pour kidnapper et séquestrer ses opposants, accélérer le déroulement de son agenda politique de coup d’État et de destruction des fondements de la République ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

0024 628 705 199