Au cours de la réunion qu’il a eue à son domicile, à Dubréka, ce lundi, avec les sages venant des 8 préfectures de la Basse-Guinée et des 5 communes de Conakry, le Kountigui de ladite région, sans citer de noms, s’est sévèrement acharné sur les cadres de la Basse-Côte qui, selon lui, veulent vendre cette région à leur profit.

Prenant la parole, El Hadj Sèkhouna Soumah a fait entendre : « Il n’y a aucun désaccord en le chef de l’État et moi, il n’y a pas non plus de désaccord entre lui (Alpha Condé, Ndlr) et la Basse-Côte ; mais c’est la gestion des choses qui n’est pas bonne. Des gens m’ont trahi, des hypocrites qui ont même dit qu’ils allaient faire de moi le vice-président… Toi qui es ministre, tu as de l’argent, tu as tous les moyens et tu veux en plus être à la tête d’une coordination ? Vous vous partagez la Guinée à Sèkhoutouréyah, vous vous partagez la Basse-Côte dans vos bureaux, pensez-vous que la Basse-Côte est quelque chose qui se partage ? »

Selon lui : « Ce dont on est en train de débattre ici, tu ne verras cela ni en Moyenne Guinée, ni en Haute Guinée, ni en Forêt. C’est seulement les fils de la Basse-Côte qui veulent déshonorer les sages de la Basse-Côte, ils ne respectent pas les sages… »

Plus loin, le Kountigui, très remonté, enchaîne en disant : « J’étais en train de dormir, mais vous m’avez réveillé… Vous, les cadres de la Basse-Guinée, c’est vous qui trompez Alpha Condé. Vous n’aspirez qu’au pouvoir, tandis que votre région est complètement gâtée… Vous avez gâté tout le travail d’Alpha Condé, vous dites que c’est parce qu’il (Alpha, Ndlr) vous aime, pendant que la Basse-Guinée reste misérable, et après vous dites 3ème mandat ou 4ème mandat… Pensez-vous être les seuls Guinéens ? C’est les fils de la Basse-Guinée qui sont dans le gouvernement qui veulent vendre cette région, mais vous verrez cela dans l’avenir ».

Pour finir, El Hadj Sèkhouna Soumah ajoute : « Prenez des fusils demain pour me tirer dessus, mais si vous tirez, la balle se retournera vers sa provenance. Vous saurez qu’on ne connaîtra les capacités de l’homme que quand vous vous retrouvez sur le terrain ».

Mohamed Kaba Soumah