Le président guinéen Alpha Condé s’est dit mardi « ni impressionné, ni gêné » par les accusations de fraudes aux législatives du 28 septembre formulées par l’opposition, excluant tout risque de déstabilisation de son pays, dans un entretien exclusif avec l’AFP à Conakry.« Je ne suis ni impressionné, ni gêné », a affirmé M. Condé, interrogé sur la demande d’annulation du scrutin par l’opposition qui, invoquant une fraude « massive », a menacé d’appeler à des manifestations à travers tout le pays. « Je ne fais pas attention à toutes ces histoires là », a-t-il ajouté.

AFP

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici