Lors du dernier Conseil des ministres, la ministre des Travaux publics, Mme Oumou Camara, a expliqué que «nos routes sont souvent livrées à toutes sortes d’agressivités dues aux surcharges, au mauvais comportement des usagers et des riverains et qu’il y a lieu que le principe de casseur/payeur soit désormais appliqué à l’égard de ces derniers ».

Elle a annoncé un projet de loi qui porte, entre autres, sur la consistance du patrimoine routier, les règles concernant l’usage de la route, les règles fixant les conditions des contrôles techniques des véhicules et du pesage routier, les sanctions infligées aux usagers qui contreviennent aux règles fixées.

Selon le porte-parole adjoint du gouvernement, M. Moustapha Naité, lors des débats qui ont suivi, les observations des membres du Conseil ont principalement porté sur :

–       la nécessité de régler la tutelle du patrimoine routier et d’avoir des entités qui gèrent les routes avec des moyens appropriés ;

–       la nécessité de mettre prioritairement de l’ordre dans l’espace public et de réorganiser le transport routier à Conakry ;

–       la nécessité de prendre des actes réglementaires pour les sanctions financières et la codification des routes ;

–       la nécessité d’appliquer la notion de casseur payeur à tous ceux qui se permettent de dégrader nos routes ;

–       la nécessité d’appliquer la notion d’inter-ministérialité sur ce dossier et d’impliquer l’ensemble des Ministères concernés (Sécurité, Transports, Ville et Justice) dans la finalisation du dossier avait son examen en deuxième lecture.

La ministre devra prendre en compte ces observations et soumettre le projet de loi à une deuxième lecture.

Focus de guinee7.com

 

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici