Le 31 décembre dernier, un dispositif militaire a été mis en place devant les différentes garnisons militaires. Selon une source qui s’est confiée à www.guinee7.com, c’est suite à des informations selon lesquelles des éléments de l’Armée, « mécontents de n’avoir pas eu des graduations s’apprêtaient à semer le désordre en attaquant les différents camps de Conakry ». Pour pallier ces velléités, les militaires ont été consignés et mis en alerte le 31 décembre. Heureusement, il n’y a pas eu péril en la demeure ce 31 décembre 2018.

Mais, le 26 janvier, à 4 heures du matin un groupe de quatre personnes dont trois militaires, s’est introduit à l’armurerie du camp Alpha Yaya Diallo, pour y soustraire des armes et des munitions. Ils seront arrêtés par la patrouille militaire du camp.

Un militaire a réussi à s’échapper et est activement recherché. Les deux autres militaires et un civil, ont été remis au PM3 de la gendarmerie de Matam pour fins d’enquête.

Constatant le malaise au sein de l’armée au sujet des graduations, l’Etat major des forces armées a procédé ce jour 28 janvier 2019 à des graduations au bénéfice de tous les militaires qui en ont droit. En dehors des colonels, à ce jour tous les autres ont été gradés. C’était la fête dans tous les camps militaires. Comme quoi les bruits de bottes font toujours peur.

Focus de guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici