Près de 20 ans après sa dernière édition, la conférence diplomatique se tiendra de nouveau en République de Guinée, du 29 avril au 3 mai prochain, sous le thème « la diplomatie au service de l’émergence de la Guinée ». En prélude de cette rencontre qui réunira les responsables de 42 représentations diplomatiques du pays à l’extérieur (ambassades, consulats, etc.), un entretient a eu lieu, samedi, entre le ministre des affaires étrangères et les représentants du gouvernement guinéen dans les différents pays à travers le monde.

Au cours de cette réunion, les participants ont échangé sur des détails concernant les préparatifs de ce grand évènement, qui se tiendra désormais tous les deux ans, sous ordre du président de la République.

Prenant la parole, le ministre Mamady Touré est revenu sur les objectifs de cette conférence diplomatique qui, pour lui, est une occasion unique pour réorienter la diplomatie guinéenne en fonction et conformement aux orientations du président de la République qui en est l’architecte. « C’est une opportunité pour les diplomates de venir écouter le président de la République, pour qu’il leur expose sa vision et qu’il donne des orientations sur ce que la diplomatie doit faire », a-t-il déclaré.

Après avoir rappelé que le chef d’État se focalise, de nos jours, beaucoup plus sur l’émergence du pays, le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a estimé qu’« il faut que la diplomatie apporte son concours et cela passera par le rôle que la diplomatie va jouer pour la mise en œuvre du PNDES (Plan Nationale de développement économique et Social). Il faut que la diplomatie puisse explorer les plans d’investissement à l’étranger et avec aussi des opportunités de financement de ces investissements, pour que l’on puisse contribuer valablement à l’émergence de la Guinée ».

Parlant des attentes au sortir de cette nouvelle édition de la conférence diplomatique, Mamady Touré a entre autres souligné la compréhension des orientations du président par les diplomates ; la mise en place et le suivi de la carrière diplomatique ; le renforcement de capacités des nouveaux diplomates et ceux en service, mais aussi et surtout l’amélioration des conditions de vie et de travail des diplomates guinéens.

En outre, le premier responsable du département en charge des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a annoncé qu’au cours de cet évènement, une date sera retenue pour la célébration, chaque année, de « la journée du diplomate guinéen ».

« Cela nous permettra, dit-il, au département ici, de faire une évaluation des progrès accomplis dans la mise en œuvre, mais aussi chaque ambassade, dans sa juridiction, aura une évaluation de ses propres activités de ces recommandations ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici