Dans un communiqué publié ce 5 octobre, le ministère des Travaux Publics condamne avec fermeté les agressions répétées de la route (brûlure des pneus et des ordures sur la chaussée) causées par certains manifestants, à Entag commune de Matoto et sur la route la Prince, commune de Ratoma,

Le ministère qui dit regretter les désagréments causés par des manifestants, rappelle que ces actes sont de nature à baisser la longévité du réseau routier.

Focus de guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici