La directrice du Petit Musée

C’est au ‘‘Petit Musée’’ que les œuvres  de différents artistes postulant au premier trophée Protecteur des Arts et de la Culture doté du prix ‘‘Bicigui Amis des Arts’’, sont exposés depuis quelques jours. Pour en savoir un peu plus, notre reporter s’est rendu sur les lieux. Reportage.

A l’intérieur du ‘‘Petit Musée’’ sis à la Minière, on peut constater que les œuvres des artistes qui postulent à ce premier trophée y sont exposés. Un silence de cathédral y règne. Mme Bangoura, Raliatou Tamsir Niane (Fifi), directrice dudit musée et initiatrice de ce premier trophée protecteur des Arts et de la Culture a indiqué que c’est pour permettre la compétitivité, l’émulation, la découverte des talents : ‘‘Il y a un manque considérable pour les gens de ce secteur, manque de promotion, d’opportunité pour montrer notre savoir, nos capacités.  La première initiative qu’on a pensé proposer c’est un trophée dans le secteur socioprofessionnel pour permettre la compétitivité, l’émulation, la découverte des talents. Avant toute chose même pour reconnaitre le travail des anciens puisque c’est un secteur laisser pour compte, un secteur oublié.’’

Qu’en est-il du déroulement de ce concours ? : ‘‘Pour ce premier concours, nous avons décidé que ce concours soit stricto sensu un concours guinéen où il suffit d’être Guinéen et d’avoir plus de 16 ans pour pouvoir participer au concours. C’est ouvert à tout le monde. Qu’on soit apprenti, artiste professionnel, sculpteurs peintre ou photographe que tous puissent participer. Il faut permettre aux Guinéens de se faire connaitre. Avant d’ouvrir aux autres. C’était ouvert aux Guinéens de l’intérieur, comme de l’extérieur.  Nous avons envoyé quelques émissaires à Kamsar, à Boké, Kankan, Kouroussa, Nzérékoré. Toutes nos ethnies sont représentées. C’est toutes nos cultures rassemblées qui font que nous sommes guinéens. Il y a une représentativité assez large de la population guinéenne, dans toute sa diversité.’’

En plus : ‘‘Nous avons un jury constitué de personnalités émérites du secteur, mais aussi de grands amateurs de la Guinée qui avance, qui pense, qui réfléchit, la Guinée qui crée, qui innove. La Guinée qui regarde le passé et qui projette l’avenir. Le 2 décembre ce sera la cérémonie de remise des trophées. La Bicigui en portant ce prix, nous a permis de donner l’occasion a plus d’un peintre, plus d’un sculpteur, plus d’un photographe de gagner un montant qui permet d’équiper un atelier, de s’équiper en tant qu’individu qui travaille dans ce secteur. Le premier prix de chacune des disciplines est de 5 millions de GNF, ensuite un deuxième prix légèrement inférieur. La délibération, c’est en ce moment et nous l’avons fait sous forme de journées portes ouvertes. Il y a eu un engouement extraordinaire.’’

M. Daouda Tamsir Niane, membre du jury a d’abord rappelé que le Petit Musée  est un espace culturel qui existe depuis une quinzaine d’années. Et a précisé : ‘‘La Bicigui est venue en tant que mécène pour financer une programmation culturelle au niveau du Petit Musée. C’est ce qui a permis le lancement du premier trophée ‘‘Protecteur des Arts et de la Culture’’ initié par le Petit Musée dont la directrice est Mme Bangoura Fifi Niane qui est une artiste chevronnée. C’est pour rendre hommage aussi bien aux artistes qui ont beaucoup œuvré en Guinée, qu’à ceux qui, actuellement sont en train de faire encore de la Guinée, un pays de culture et des arts.’’  Selon lui, beaucoup d’œuvres ont été reçues, mais les trois disciplines qui ont été retenues sont pour cette première édition: la sculpture, la peinture et la photographie. Trois disciplines qui sont moins en vue en Guinée.  Et  d’ajouter : ‘‘Puisque quand on parle de culture et d’art en Guinée, on parle beaucoup plus de musique, de danse.  C’est un hommage qu’on fait à ces créateurs que sont les plasticiens à travers ce premier trophée. L’événement est accompagné par les structures de l’Etat que sont le ministère de a Culture, de l’Environnement, du Tourisme, des Mines, etc.’’

M. Mamadou Bailo Sow de l’Office de promotion de l’artisanat, ministère de l’Hôtellerie et de l’Artisanat, membre du jury a ajouté: ‘‘Nous sommes en train de procéder à la notation des différentes œuvres qui ont été exposées dans  les trois catégories à savoir la peinture décoration, la sculpture sur bois et la photographie. Certaines œuvres expriment l’identité de notre culture, c’est le fruit de l’innovation et de la créativité de nos braves artisans. Il y a donc un certain nombre de produits qui sont impressionnants.’’

Pour M. Ange Bla, aussi membre du jury : ‘‘On voit ici tous les gens de l’Isag (Institut supérieur des Arts de Guinée) que ce soit les étudiants ou les professeurs. Je trouve que c’est bien pour la Guinée et je trouve que l’initiative de Fifi avec l’appui de la Bicigui est un point de départ pour permettre aux créateurs et aux artistes guinéens d’avoir les mêmes standards universels que les autres. C’est quelque chose qui est positif et je pense que tout le monde doit la (la directrice du Musée) soutenir car elle est précurseur dans le domaine.’’

A noter que la remise des prix et prévue  pour le 2 décembre avec la présence de la première dame de la république.

El Hadj Mohamed Diallo

Publicités

Laisser un commentaire