Un groupe de 140 réfugiés ivoiriens qui étaient hébergés dans le camp de Kouankan, localité de la province de Macenta, située à près de 800 kilomètres de la capitale guinéenne, ont été ramenés lundi en Côte d’Ivoire, a-t-on appris de sources humanitaires.

Ces réfugiés qui font leur retour dans le cadre d’une opération organisée conjointement par les autorités des deux pays avec l’appui du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), ont été conduits jusqu’à Sipilou, localité frontalière située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

A leur arrivée, les autorités ivoiriennes avaient pris des dispositions pour leur hébergement dans des camps, en attendant de les diriger vers leurs localités respectives, selon nos sources.

Il faut rappeler que lors d’une visite du président Alhassane Ouattara en Guinée, il y a quelques mois, il avait abordé la question du retour des réfugiés ivoiriens vivant en Guinée avec les autorités guinéennes et la représentation du HCR.

A l’époque, on évoquait le chiffre de près de 6 000 réfugiés, qui se trouveraient sur le sol guinéen, dont la plupart dans le sud du pays.

Ces réfugiés ont fui leur pays suite à la guerre fratricide qui a frappé la Côte d’Ivoire au début des années 2000. Ils se sont éparpillés entre les pays voisins de la Côte d’Ivoire, notamment la Guinée, le Ghana, le Liberia, le Mali et le Burkina Faso.

Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici