Censure

Le mouvement syndical annonce de grandes décisions en début de semaine

Les secrétaires généraux des structures syndicales ont rencontré, vendredi dernier, la commission de négociation à la Bourse du travail à Kaloum.

Plusieurs points ont été discutés. Et de ‘‘grandes décisions’’ sont attendues en début de semaine après une assemblée annoncée.

Au sortir de la rencontre, Abdoulaye Camara, secrétaire général de l’USTG a fait le compte rendu : « nous avons invité tous les secrétaires généraux et la commission de négociation pour évaluer le protocole d’accord que nous avons signé avec le gouvernement et le patronat. Donc nous avons fait ce travail, parce que à chaque étape, nous faisons des évaluations. Le gouvernement a mis les 20%, mais a fait le prélèvement de 5%. C’est ce qui n’était pas prévu dans notre protocole d’accord. Il fallait donc qu’on se retrouve, qu’on en discute, et qu’on demande l’avis des membres de la commission. On est venu juste en tant que secrétaires généraux, faire la coordination. »

Avant de parler d’un autre point : « ce qui nous préoccupes, c’est la libération de notre camarade Pendessa qui est emprisonné. Nous avons convié toutes les structures syndicales à une assemblée générale le mardi à 10h à la bourse du travail, pour nous concerter afin de prendre une initiative afin de libérer notre camarade de la prison. »

Le cas des enseignants contractuels n’a pas non plus été oublié. « Le gouvernement avait promis de les engager à la fonction publique à la fin du mois de janvier 2024. Cela n’a pas été le cas. C’est des cas que nous avons examinés aujourd’hui. Nous allons le lundi, adressé une correspondance au gouvernement pour le cas des contractuels de l’éducation. Mais le lundi après notre assemblée générale, nous allons prendre la décision parce que le gouvernement doit respecter ses engagements. Le mouvement syndical guinéen a respecté ses engagements. Le patronat traîne encore le pas pour la révision des conventions collectives des secteurs professionnels aussi. Alors que dans le protocole d’accord, il dit, au plus tard le 31 janvier 2024. Et jusqu’à présent on ne voit pas le bout du tunnel », a-t-il fait savoir.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

Facebook Comments

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.